Lycée Champollion Grenoble, 38
2020
2020

Lycée Champollion

Grenoble, 38

Localisation

Grenoble, 38

Maîtrise d’ouvrage

Région AURA

Partenaires

Architecte mandataire : Soria Architectes & Associés

Bureaux d’études

Économiste : Opus Ingénierie et Cosinus
TCE : Ingérop - HQE : Inddigo
Acoustique : P. Pasquini - Cuisine : SPI
Consultant - Études d’EXE : Sinétudes
C.SSI : Batisafe

Mission

Base loi MOP + DIAG + EXE + C.SSI
+ Déménagements + BIM Études + urbanisme
+ Suivi et optimisation des ouvrages pendant 2 ans après GPA

Surface

SP existante : 25 723 m² dont SP rénovée : 11 412 m²
SP créée : 2 113 m²

Coût

25,17 M€ HT

Calendrier

Chantier en cours, livraison 2020

Construit entre les années 1887 et 1957 par Joseph Auguste Emile Vaudremer, le lycée Champollion se caractérise par son architecture puissante, dont les façades régulières rythment les axes des cours Lafontaine, Gambetta, Lesduigières et Sembat qui l’entourent.

Au cœur de ce bâtiment historique implanté sur une parcelle de 28.000 m2 et dont la géométrie et l’organisation en peigne en épouse la forme trapézoïdale, le projet de rénovation prévoit également la construction d’un gymnase et l’extension du service de restauration.

Les rénovations de l’internat, de la vie scolaire, de salles de classes, de la salle polyvalente et du CDI sont organisées et séquencées permettre le maintien de la capacité d’accueil de l’internat actuel et la continuité de service de la restauration pendant la construction de la nouvelle cuisine. Seule l’enveloppe des bâtiments historiques est conservée ; les planchers sont reconstruits, l’enveloppe est isolée avec le plus grand respect de la nature des constructions existantes et les plateaux entièrement ré agencés.

Afin de minimiser l’impact d’un gymnase dédié aux jeux de ballon sur les bâtiments existants, il est enfoui partiellement. Au-dessus du niveau du terrain naturel, les façades largement vitrées offrent un éclairage abondant de l’espace. Les larges débords de toiture permettent de créer des préaux et de protéger la salle d’un ensoleillement direct.

L’installation de la nouvelle cuisine permet de servir 1700 repas/jour, destinés aux lycéens de Champollion mais aussi de Jean Jaurès et aux collégiens du quartier.

Tour de force d’un chantier mené en site occupé, la future cuisine est construite dans l’actuelle cour de service, sans perturber la production actuelle des repas. La production se trouvera à terme en position centrale du pôle « restauration ». Les salles de restauration sont ainsi divisées en plusieurs ensembles, disposition qui permet de répondre aux variations d’effectifs entre les services du collège, du lycée, des internes matin et soir.

En façade, les nouveaux bâtiments sont largement ouverts sur la ville, vers la rue Lesdiguières et laissent apparaître, en transparence au travers des larges façades vitrées, l’activité du lycée.

Depuis les étages abritant l’internat et les logements de fonction, les toitures des nouveaux bâtiments seront perçues comme de simples rehaussements du sol naturel, ouverts par endroits pour laisser pénétrer la lumière naturelle dans les espaces qu’elles abritent.

Le principal enjeu dans le développement technique de cette intervention architecturale est de conserver une surface plissée, offrant l’illusion de flotter au vent, vierge de toute excroissance ou équipement technique.